Fiche spectacle

Présentation d

DOMAINE D'O Printemps des Comédiens 2017 : SONGES ET MÉTAMORPHOSES

Du 24.06.2017 au 25.06.2017
Théâtre
PublicTout public
Duree1h30
DOMAINE D'O Printemps des Comédiens 2017 : SONGES ET MÉTAMORPHOSES
Partenaires
Domaine d'O
178 rue de la Carriérasse
Montpellier
Tél:
http://www.domaine-do-34.eu/

Printemps des Comédiens 2017


SONGES ET MÉTAMORPHOSES



Samedi 24 juin 2017 - 20h00 


Montpellier > domaine d'O
Théâtre Jean-Claude Carrière
Entrée : nord







GUILLAUME VINCENT / CIE MIDIMINUIT


Mise en scène : Guillaume Vincent
Avec : Elsa Agnès, Candice Bouchet, Paul-Marie Barbier, Lucie Ben Bâta, Elsa Guedj, Emilie Incerti Formentini, Florence Janas, Hector Manuel, Estelle Meyer, Alexandre Michel, Philippe Orivel, Makita Samba, Kyoko Takenaka, Charles Van de Vyver, Gerard Watkins, Charles-Henri Wolff et la participation de David Jourdain, Muriel Valat
et les enfants : Margot Bansront (Narratrice), Hugo Darbousset (Narcisse), Anna Darbousset (Echo), Tristan Gayet (Narrateur)
Dramaturgie : Marion Stoufflet
Traduction : Jean-Michel Déprats
Scénographie : François Gauthier-Lafaye en collaboration avec James Brandily et Pierre-Guilhem Coste
Lumières : Niko Joubert en collaboration avec César Godefroy
Composition musicale : Olivier Pasquet et Philippe Orivel
Son : Géraldine Foucault en collaboration avec Florent Dalmas
Costumes : Lucie Ben Bâta en collaboration avec Elisabeth Cerqueira et Gwenn Tillenon
Collaboration mouvement : Stéfany Ganachaud
Assistanat à la mise en scène et répétiteur enfants : Pierre-François Pommier
Régie générale et vidéo : Edouard Trichet Lespagnol
Régie plateau : Muriel Valat, David Jourdain
Régie micros : Rose Bruneau
Perruques et maquillages : Justine Denis et Mytil Brimeur
Marionnette : Bérangère Vantusso
Moulage : Anne Leray
Photo décor : Flavie Trichet Lespagnol
Coach vocal : Marlène Schaff
Communication/diffusion : Ninon Leclère
Production/administration : Laure Duqué et Simon Gelin
Photos : Elisabeth Carecchio
Musiques de Benjamin Britten, Félix Mendelssohn, Henry Purcell
Remerciements à Carole Jolinon

Résumé
LES METAMORPHOSES DE GUILLAUME VINCENT
TRES LIBREMENT INSPIRE D'OVIDE
LE SONGE D'UNE NUIT D'ETE
DE WILLIAM SHAKESPEARE, TRADUCTION J.M. DEPRATS

Songes comme ceux d’une nuit d’été ; métamorphoses, comme celles d’Ovide… Tout metteur en scène, tout dramaturge pourrait s’effrayer de l’ambition d’un projet qui entend mêler des textes aussi escarpés que le songe shakespearien et les fantaisies ovidiennes. Pas Guillaume Vincent qui, depuis des années, fait de cette pâte théâtrale son pain quotidien.
On l’a bien vu l’an dernier au Printemps des Comédiens : il y avait présenté Myrrha, lointaine résurgence de l’antique texte d’Ovide dans le monde des ados d’aujourd’hui. C’était, déjà, le germe du spectacle abouti qu’il signe cette année. Abouti mais qu’on dirait pourtant en perpétuel devenir. Et c’est tout le prix du travail de Guillaume Vincent : il adore se perdre, perdre son spectateur dans des dédales de temps, de lieux, d’actions, de tons, diction noble, phrasés d’aujourd’hui, acteurs professionnels, amateurs passionnés…
Shakespeare est là mais comme démultiplié par des jeux de miroirs. Ovide fait entendre sa voix lointaine mais à travers des intonations qui semblent venir de la rue. Spectacle cathédrale que ce Songes et Métamorphoses : on y erre sous des voûtes de textes, on y entend résonner mille échos dont on ne sait jamais trop d’où ils viennent. Suivez le guide Guillaume Vincent. Ou plutôt laissez vous égarer par lui.
Accéder à l'espace réservation (uniquement pour les structures sociales) Retour à la liste
Departement de l'hérault
Montpellier Méditerranée Métropole
Ville de Montpellier
L'Etat
L'Etat
C.A.F 34
Fondation Orange
Fdi Promotion
MSA